Heinz va fusionner avec Kraft Foods Group – 28 milliards de dollars au capital du nouveau groupe !

Leader du ketchup, HJ Heinz, est tombé d’accord avec Kraft Foods Group en vue de fusionner. L’opération pilotée par le fonds d’investissement brésilien 3G Capital Partners qui contrôle HJ Heinz, crée le numéro cinq mondial de l’agro-alimentaire. Baptisé The Kraft Heinz Co., le nouvel ensemble se targue d’un chiffre d’affaires de 28 milliards de dollars.

Heinz va fusionner avec Kraft Foods Group - 10 milliards de dollars au capital du nouveau groupe burgerkingfan.fr

Le légendaire investisseur Warren Buffett et le fonds brésilien contribuent ensemble 10 milliards de dollars au capital du nouveau groupe.

Kraft Foods groupe de Northfield (Illinois) emploie plus de 22.000 personnes.

Kraft Foods étant surtout connu aux États-Unis pour des produits leaders sous son propre nom dans la mayonnaise et le fromage. Mais il détient aussi notamment la moutarde Grey Poupon, les marques de cafés Maxwell House et Oscar Mayer, géant du hot dog et du bacon.

En 2012, Kraft Foods s’est scindé en deux. Mais ses marques internationales ont été alors réunies au sein d’une entité baptisée Mondelez International, acteur de premier plan dans le secteur des biscuits, de la confiserie et du chocolat, avec des gammes de produits comme Côte d’Or, Milka, Toblerone, Lu et Cadbury.

3G Capital Partners est spécialisé dans le rachat de sociétés de produits de grande consommation.

À la suite de son rachat de HJ Heinz en 2013 pour 23 milliards de dollars, le fonds a procédé à une restructuration radicale de l’entreprise. En quatre mois, onze des douze principaux dirigeants de la firme ont été remplacés.

Cet actionnaire du numéro un de la bière, Anheuser Busch InBev, s’est par ailleurs déjà illustré en 2010 dans son rachat de la chaîne de restauration rapide, Burger King dont la relance depuis a forcé le respect des analystes.

L’an dernier 3G a également racheté la chaîne canadienne de cafés, Tim Hortons, dans une transaction de 11 milliards de dollars financée en partie par Berkshire Hathaway.