Burger King à Aubière : l’arrêté interrompant les travaux reste en vigueur

Burger King à Aubière : l’arrêté interrompant les travaux reste en vigueur

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a rejeté mardi la requête de Quantum Development. La société immobilière demandait la suspension de l’arrêté municipal visant à stopper le chantier de construction d’un fast-food Burger King à Aubière, dans le Puy-de-Dôme.

Le chantier du Burger King d'Aubière est à l'arrêt depuis la fin avril. © France 3 Auvergne 

C’est notamment l’aménagement d’un « drive » (vente en voiture) pour le compte de la chaîne de restauration rapide qui a mis le feu aux poudres… Le maire d’Aubière, Christian Sinsard, s’estimant trompé sur la destination du bâtiment pour lequel il avait accordé un permis de construire, avait pris un arrêté, le 28 avril dernier, interdisant la poursuite des travaux.

La société immobilière mise en cause, Quantum Development, avait ensuite saisi le tribunal administratif pour faire suspendre cet arrêté, « jusqu’à ce qu’il soit statué au fond sur la légalité de cette décision ». Mais ce mardi matin, la justice n’est pas allée dans son sens et a rejeté cette requête. Statu quo donc pour le chantier du Burger King d’Aubière… Les travaux sont bel et bien stoppés, à la grande satisfaction des riverains regroupés dans un collectif de défense.

Il va falloir attendre désormais que le tribunal administratif statue sur le fond de l’affaire, à une date indéterminée. Mais le feuilleton judiciaire ne s’arrête pas là : le maire a porté plainte pour diffamation contre Quantum Development. Car le promoteur a déployé une immense banderole sur le chantier, l’accusant de mettre en péril les futurs emplois… L’audience aura lieu cette fois au tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand, le 2 juin prochain.